J’ai testé pour vous : Le Désir Papillon d’Idée du Désir

Contrairement à d’autres qui le font très bien, ce blog n’a pas pour vocation de tester les sextoys, et pourtant lorsqu’en février dernier je déjeune avec le créateur de ComLove et qu’il me propose de me mettre en relation avec le créateur d’Idée du Désir, je me dis : Et pourquoi pas? Il me contacte par téléphone et me suggère de m’envoyer par la poste sa dernière création: Le Désir Papillon. Avant de lui transmettre mes coordonnées, je l’interroge: « Euh, est ce que sur le colis, il y a écrit « Idée du Désir », parce que si je ne suis pas là et que ce sont mes voisins qui le réceptionne comme ils le font parfois…?
– Ne t’inquiètes pas pour ça, à la base, j’ai une société d’ébénisterie, tu recevras donc un petit colis de ton ébéniste! » Original, mais discrétion assurée!

Quelque temps plus tard, je reçois donc par la poste, un petit paquet contenant le précieux objet en bois. À première vue, j’aime beaucoup le packaging soigné, avec un petit mot de l’artiste, car oui, il s’agit d’une pièce unique numérotée, qui peut être personnalisée, et le sextoy a ce petit côté œuvre d’art que j’aime beaucoup. Il y a également un petit échantillon de lubrifiant pour accompagner les moments de plaisir. L’ébéniste a pensé à tout!  Par contre, je n’avais pas pris le temps de regarder en détail la présentation du Papillon avant de le recevoir, et j’avoue, je suis impressionnée par sa forme. Le seul sextoy que j’ai en ma possession est long et fin, là je me retrouve face à une large boule dont je me demande comment elle va bien pouvoir rentrer!!!
image

Intriguée, j’ai rapidement envie de l’essayer. Je prends donc l’objet en main, la sensation du bois est douce et agréable. Appréhendant un peu la phase d’introduction, j’utilise le gel prévu à cet effet. Je prends le temps d’agir en douceur, la conception du sextoy permet une bonne prise en main de sorte que cette phase se fait finalement assez naturellement et plus facilement que ce que j’imaginais!

Une fois le papillon en place, je m’installe confortablement sur mon canapé et je me met en mode « recueil des sensations » comme au yoga! Je sens bien l’objet en moi, surtout lorsque je contracte le periné, je ressens les bienfaits de ma rééducation récente. J’avoue l’excitation monte et le papillon joue très bien son rôle. Mon réflexe suivant est de vouloir accompagner les sensations ressenties par des caresses, et là, je constate que la sculpture en bois est bien étudiée, car cette poignée qui permet une bonne prise en main, vient aussi très naturellement se positionner en haut sur le clitoris et en bas au niveau de l’anus, stimulant de façon subtile ces zones. Je suis toutefois légèrement déconcertée car la présence de l’objet ne me permet pas de glisser mes doigts comme j’ai l’habitude de le faire sur mon intimité. Soit, je m’adapte et pose mon majeur sur la partie supérieure du papillon afin de le faire bouger en douceur. Tout ceci est bien excitant… mais c’est à ce moment là que bébé pleure, se réveille et que mon rôle de maman doit interrompre le test.

Plus d’une fois l’ébeniste a été curieux de savoir ce que je pensais de son oeuvre et ce que je pourrais bien en écrire, mais il m’est difficile de donner mon avis éclairé avec juste cette première approche, il me faut plus de temps et de la solitude pour pouvoir pleinement apprécier et juger l’objet.

Ce n’est que quelques mois plus tard que je trouve enfin l’occasion d’un autre essai. Et oui, il n’y a pas mieux que le papillon pour pimenter un rendez-vous! Joueuse et dans le bon état d’esprit, je décide de porter le sextoy afin de me rendre à un rendez-vous avec une amie blogueuse à qui je sais que je vais raconter mes dernières petites aventures coquines. Cette fois c’est donc en me déplaçant dans les transports en commun, et sur une plus longue durée que je recueille les sensations. Et là, je dois dire, que ça n’a rien à voir avec la première fois, le fait d’être mobile, de marcher dans la rue donne au papillon toute l’étendue des sensations. En effet à l’intérieur de cette boule se cache une bille en acier qui donne la sensation de porter des boules de geisha. Lors du premier essai rapide je l’avais bien sentie, mais cette fois, c’est beaucoup plus flagrant, à chaque pas je sens les vibrations et j’entends légèrement le bruit de cette boule métallique! Heureusement, que je suis dans la rue avec beaucoup de bruits environnants et pas dans un bureau silencieux entourée de tous mes collègues autrement je crois que je deviendrai toute rouge! Je constate que porter le papillon plus d’une heure et en marchant n’est pas un problème, même si à un moment je mouille tellement que je sens le papillon légèrement glisser. J’arrive subtilement avec ma main à rapidement le remettre bien en place!

Ce second test est concluant, le papillon procure de bien meilleures sensations que mes boules de geisha. Je me suis d’ailleurs amusée à porter ces dernières à une soirée entre amis récemment, elles sont peut être plus discrètes au niveau du bruit, mais il est certain qu’en terme de sensations, désormais, je préfère le papillon!

Alors si vous avez envie de faire un cadeau original et personnalisé n’hésitez pas!

Merci à Idée du Désir pour ce test et sa patience!

PS: Oui, je prends du temps pour écrire, mais je le fait librement et consciencieusement, et rien de mieux que de porter de nouveau le papillon pendant la rédaction de cet article pour être certaine de bien retranscrire mes impressions ;)

Une réflexion au sujet de « J’ai testé pour vous : Le Désir Papillon d’Idée du Désir »

  1. Bonjour Lilou…très intéressant ton récit et la chance que tu as d’avoir testé ce joli papillon…Je vois qu’il ne peut pas voler…mais il me fait penser à un tire-bouchon du fait de sa forme…qu’il doit être bon de l’avoir en soit..et je vais aller voir sur le site pour avoir plus de renseignement et ..qui sait….en prendre un…en attendant..merci pour cette jolie expérience….
    Gros bisous

Laisser un commentaire