Archives de catégorie : Actualité

L’âge de raison?

Je participe souvent aux soirées organisées par le CE de mon entreprise, la convivialité est au rendez-vous et les sorties proposées sont sympas: expo, resto, escape game, quizz musical… Cette fois c’est le billard qui est à l’honneur, j’y jouais adolescente avec mon père, ou plus tard lors de nos sorties entre amis, mais ça fait plusieurs années que je n’ai pas touché une queue.
Les règles sont rappelées à l’assemblée, et les équipes sont formées, mon partenaire est un jeune homme de 25 ans nouvellement recruté, un petit look à la Harry Potter avec ses lunettes, classe dans sa chemise blanche et son nœud papillon. Nous avions déjà discuté quelques jours auparavant et cette soirée est l’occasion de faire plus ample connaissance, mais les choses sont claires, le billard est le seul jeu entre nous, la relation est amicale, point de séduction, « no zob in job » ça a toujours été mon état d’esprit.
La salle se rempli avec le temps, et bientôt trois hommes s’installent à la table d’à côté. Dès que je les vois, je me surprends à me faire la remarque qu’ils sont plutôt mignons, que la consommatrice d’hommes que j’ai pu être se laisserait bien tentée par celui là avec son bouc, ou son voisin bien apprêté. Physiquement, c’est clair qu’ils sont à mon goût et je sais exactement dans quel ordre je tenterai ma chance avec eux si j’allais les aborder.
Oui mais voilà, ça j’avais oublié en m’habillant ce matin qu’il y avait cette soirée, et je ne me sens pas du tout séduisante avec mon pantalon/pull. Je ne suis pas du tout armée pour tenter la moindre séduction.
Et puis, eux aussi, à l’instar de mon collègue, sont jeunes, ils ont au moins cinq ans de moins que moi, voir dix. Ils viennent ici entre amis, comme je le faisais il y a des années.
Enfin, comment séduit-on des hommes que l’on trouve charmant quand, on est mariée avec deux enfants et entourée de ses collègues?
Je suis souvent passée par Internet pour mes rencontres, ça permet d’expliquer qui je suis, de m’assurer que la situation est claire et acceptée.
Je suis restée bien sage cette fois, leur jeunesse, me faisant prendre conscience que le temps passe pour moi. Il y a une dizaine d’années je pouvais plus facilement tout envisager, mais je me laissais toujours séduire. Aujourd’hui, je suis contente de constater que je sais ce qui m’attire. J’envisage davantage oser entrer dans un jeu de séduction face à quelqu’un qui me plait, dans un autre contexte en tout cas…
La prochaine fois en tout cas, je prendrai soin de sortir jupe et décolleté!
Je crois qu’il va falloir que je me fasse à l’idée, je risque d’être bientôt une « cougar »…

Libertine minimaliste

Voilà longtemps maintenant que je ne suis plus très active ici ou sur Twitter, que je suis dans une sorte de parenthèse. En réalité, ce n’est pas une parenthèse, mais une évolution. Oui, bien sûr, il y a mon rôle de maman qui a pris de la place, beaucoup de place même à un moment, mais pas seulement, il y a eu aussi beaucoup de changements nécessaires à mettre en place pour adapter ma situation et me rapprocher de la vie que je veux.

En 2017, j’ai travaillé dans 4 entreprises différentes, afin de trouver le boulot qui me permet aujourd’hui d’avoir des horaires confortables et d’être chez ma nounou parfois 10 minutes après avoir quitté le bureau! J’ai aussi le luxe de pouvoir aller travailler à pieds en passant par un écrin de verdure, ce qui est très agréable pour commencer la journée et laisser divaguer mes pensées légères ou sérieuses.

J’ai fait le point sur mes relations intimes, en commençant par accepter la fin d’une histoire,  j’ai compris et accepté que parfois une relation peut apporter plus de négatif que de positif, et que lorsque quelque chose est toxique, il faut savoir lâcher prise. J’ai trouvé très agréable de constater que je n’avais plus « besoin » de vivre d’autres histoires, mon mari me suffit physiquement, le reste est la cerise sur le gâteau.

Mon bel amant, lui, n’a pas foutu le camp avec la belle au bois dormant, il est toujours présent, et même si avec le temps, ce n’est plus comme avant, ça reste une très belle histoire, un « amour » qui traverse le temps. Le deuxième homme de ma vie en quelque sorte.

En 2018, j’ai eu la satisfaction de concrétiser un projet immobilier, une idée que j’avais en tête depuis quelques années, et qui me tenait à cœur, je suis fière d’avoir mener à bien cette aventure, j’en avais besoin je crois, ça m’a permis de sortir de mon bébé-boulot-bébé, et surtout j’ai investi en bonne « mère de famille » et préparé l’avenir.

J’ai été curieuse et me suis intéressée à beaucoup de sujets de développement personnel comme la méditation, l’organisation familiale, manger mieux, bouger plus. J’ai fait du tri dans mon dressing, en vidant pas loin de la moitié de ma garde robe. Chaque pièce de la maison a été désencombrée, et je dois dire que le minimalisme fait du bien! Le moins mais mieux, dans tous les domaines, permet de se libérer l’esprit, de se recentrer sur l’essentiel et de se rendre compte de ce qui compte vraiment pour nous.

Et la conclusion de tout ça, c’est qu’il y a une chose qui est évidente: mon envie d’écrire est toujours là, et je suis contente, aujourd’hui d’avoir fait le tri dans ma vie pour lui laisser plus de place dans mon avenir proche!

 

Cueille la vie, avant qu’il ne soit trop tard.

Qui suis-je aujourd’hui?
Plus sure d’être toujours la même, et en même temps c’est normal, j’ai évolué et mûri au fil de mes expériences. J’ai construit la vie que je voulais, et je ne peux qu’à présent perdre les êtres qui me sont chers.
Peut-on se renouveler, se réinventer ? Puis-je encore être celle que j’ai été?
On risque probablement d’être déçu à toujours regarder derrière soi.
Mon passé a fait de moi ce que je suis, et je suis ravie d’avoir laissé ici de jolies traces d’instants volés.
Il faut l’accepter, nous ne pouvons pas être au futur ce que nous avons été au passé.
Alors vivons au présent, avec en vue, ce que nous voulons pour notre futur.

L’embarras du choix

David de Ruedesplaisirs.com m’a envoyé un message :

« Après avoir parcouru votre blog, je me permet de vous contacter afin de vous proposer de vous envoyer un article à tester qui pourrait intéresser vos lecteurs et lectrices au sein de votre rubrique « J’ai testé pour vous ».

Vous resterez bien entendu entièrement libre dans la rédaction de votre post, et nous vous demanderons seulement d’intégrer un lien vers notre boutique ainsi que vers la fiche produit de l’article en question.

Si vous en êtes d’accord, je vous invite donc à consulter notre boutique en ligne afin que vous puissiez nous indiquer le type d’articles susceptibles de vous intéresser ou éventuellement nous laissez vous en proposer. »

Dans un premier temps, je me suis dit que je n’étais pas une testeuse de sextoys comme peuvent l’être d’autres blogueurs comme Adam de Nouveaux Plaisirs ou Palaume. Et puis, je me suis dit que ma collection de petits jouets coquins commençait à dater un peu, hormis le papillon offert par idée du désir, le reste de mes sextoys est presque aussi vieux que ce blog! C’est dire! Et puis les amants n’étant plus aussi présent dans ma vie que fut un temps, voilà une belle opportunité de pimenter autrement ma vie sexuelle!

Ce que j’ai surtout apprécié dans la proposition de David c’est d’être entièrement libre de dire ce que je pense, et c’est pour moi un élément important. Il ne restait donc plus qu’à choisir l’article en question, mais ce ne fut pas une mince affaire!

En effet, la boutique propose un large choix d’objets en tout genre, et il me fut difficile à première vue de savoir quoi sélectionner. J’ai donc demandé de l’aide à David en lui précisant que j’étais intéressée par les catégories « Rabbit » (ça c’est à cause d’Amanda dans « Sex and the City »), les stimulateurs de clitoris ou point G et les objets connectés.

Après une réponse très complète de David pour m’orienter, et comme il m’était très difficile de choisir, nous avons convenu l’envoi de deux articles dont je vous parlerai prochainement le Butch Cassidy d’Adrian Lastic et le Satisfyer Pro 2

Je suis en tout cas très heureuse qu’ils aient rejoint ma collection de petits jouets et je remercie David et RuedesPlaisirs de m’avoir permis de les tester!

 

Belle nouvelle année

2016 a été pour moi  une très belle année avec l’arrivée de mon deuxième enfant. Me voilà une femme comblée et épanouie. Je l’étais déjà, mais cette fois j’ai la sensation d’avoir atteint mon objectif. Voilà, ma famille au complet, il ne me reste plus qu’à savourer mon rôle de maman ces, au moins, vingt prochaines années!

Forcément, moins de temps à consacrer à ce blog, car ma vie de couple et de famille m’a apporté tout ce dont j’avais besoin. Oui, je suis toujours libertine, et mon homme aime lorsque je lui dis que j’ai pu voir un amant, mais ce que je vis avec eux, j’ai plus envie de le garder pour moi que de le partager ici. Peut être parce que  ce qui est le plus précieux ne se raconte pas.

CukMle7XEAAurJS

J’aurai probablement un jour de nouveau envie d’écrire, mais j’ai encore quelques projets à mener à bien, notamment concernant ma vie professionnelle. Si j’arrive à atteindre mes objectifs aussi sur ce plan là au cours de l’année 2017, je pourrai peut être un jour, je l’espère avoir plus de temps pour l’écriture. En tout cas, il me reste des choses à écrire c’est certain, et peut être comme pour ma nouvelle, sur des formats plus long qu’un simple billet de blog. Ce blog fêtera ses 10 ans en 2017 et grâce à lui j’ai vécu probablement mes plus belles histoires. C’est l’une de mes plus belles aventure, celle qui m’a permis d’avoir confiance en moi et qui a des répercussions sur bien d’autres aspects de ma personnalité et de ma vie. Je vous remercie de continuer de me suivre depuis toutes ces années, que 2017 vous fasse vivre de beaux moments.

Personnellement, je ne veux qu’une chose: profiter en toute simplicité de ces petits êtres merveilleux que j’ai eu la chance de mettre au monde et de leur papa, et si de temps en temps, il y a un peu de piment dans tout ça, pourquoi pas…

Pour une nouvelle, en voilà une nouvelle!

Me voilà beaucoup plus rare, ici ou ailleurs. Ce silence est due à la plus belle des raisons: je porte de nouveau la vie et profite pleinement de mon rôle de maman et d’épouse.

Et oui, ces derniers mois, moins d’amants, d’aventures libertines, mais une vie tout aussi agréable et belle. Cette fois, point besoin de médecin et de tonnes d’examens médicaux, point de parcours du combattant, ce deuxième enfant est tout naturellement le fruit de notre amour et de notre désir.

Dès le début de cette deuxième grossesse, cependant, beaucoup de questions sont venues dans mon esprit, autour de l’organisation familiale que ça impose, et mes choix professionnels. Il est certain que ma vie telle qu’elle est aujourd’hui a besoin d’évoluer pour être mieux adaptée à la mission qui m’attends. Il me faudra trouver des solutions pour réduire mon temps de trajets quotidien et probablement mon rythme. Les amants auront peut être une place plus restreinte, et seront davantage de jolies bulles d’oxygène qui font du bien.

Je regarde mon premier bébé grandir, il commence à parler et à avoir besoin de beaucoup de temps, d’échanges, d’amour, de tobbogans et de balançoire. Ces derniers mois, j’ai appris à aimer passer du temps dans les parcs, les fontaines et les bacs à sable, à me réjouir des choses simples qui lui donnent le sourire. Je pense rester au fond de moi toujours la même, épouse, amante et libertine, mais il m’est nécessaire, de ne pas passer à côté du rôle le plus important de ma vie: celui de maman.

Je ne sais pas quel sera la fréquence de mes prochains articles, ni même si ceux ci seront très nombreux. Une chose est certaine, je conserverai toujours cet espace de liberté, parce qu’il fait partie de ma vie, de ce que je suis, et j’ai toujours écrit comme je vis: en suivant mes envies…

Ma nouvelle est enfin disponible!

Après des mois de travail, j’ai le plaisir d’enfin pouvoir vous proposer de la lecture en format plus long qu’un billet de blog: une nouvelle relatant ma première soirée dans un sauna libertin.

Couverture finale

Plongez dans mes pensées les plus intimes lors d’une soirée riche en réflexions et en surprises!

Ce travail d’écriture ayant nécessité beaucoup de temps, il me semblait normal pour une fois de solliciter une contribution. Comme me disait un ami : être libertine n’a pas de prix, mais ça a un coût! Je vous propose de devenir « Contributeur » de mon blog et de m’aider à financer celui-ci (frais d’hébergement, lingeries, et chambres d’hôtels pour séances photos et autres coquineries). En remerciement vous recevrez un lien pour télécharger la nouvelle en format pdf.

Pour contribuer c’est ici en version numérique, et ici si vous voulez une version papier!

Télécharger un extrait

Nouveau:
Disponible sur Amazon et Kobo

Voilà, j’espère que tout ceci vous plaira et je suis impatiente de recueillir vos impressions et/ ou commentaires. Un grand merci à vous tous de me lire et de me soutenir dans cette belle aventure!

Pour en  savoir plus,  cliquez sur « Lire la suite »:

Continuer la lecture de Ma nouvelle est enfin disponible!

Des nouvelles de ma nouvelle!

Celà fait plus de huit ans que ce blog existe et que l’écriture fait plus concrètement partie de ma vie. À travers mes billets de blogs je prends plaisir à retranscrire mes émotions, mon état d’esprit et mes coquineries. Je reçois régulièrement des messages d’encouragement ou de remerciement de vous et ça me touche beaucoup. L’envie d’écrire en version longue trotte depuis longtemps dans ma tête et m’a motivée à tenter une première expérience avec le recueil de nouvelles Gourmandises il y a quelques années.

Ce récit n’est pas forcément l’un de mes meilleurs, peut-être parce que pour écrire j’ai besoin d’être libre et que le thème et la longueur imposés ne m’ont pas permis d’écrire exactement comme je le voulais: ma première version était bien plus longue et j’ai dû raccourcir, aller à l’essentiel pour rentrer dans le format, dénaturant un peu ma façon d’écrire.

Ce travail m’a pris un temps considérable et j’ai apprécié découvrir le fonctionnement d’une maison d’édition, avoir un avis de professionnel sur mon écriture et prendre en compte toutes les remarques et corrections apportées par la personne en charge du projet. D’un point de vue financier, ce travail chronophage m’a rapporté 3% du prix de vente j’ai donc reçu en tout et pour tout sur les 2 premiers semestres un chèque de 2,66€ et un autre de 3,75€, à peine de quoi m’acheter un livre de poche!

Le temps est passé, ma vie a évolué, mon écriture probablement aussi. Je suis devenue maman et l’Obs a fait un article sur moi. J’ai reçu à cette occasion de très nombreux messages, dont celui d’un homme se proposant d’être mon « agent littéraire » et volontaire pour corriger mes fautes. Je l’en remercie car il représente le maillon qui me manquait pour oser me lancer.

Encore fallait-il trouver une histoire à raconter et pour moi pas question d’inventer quoique ce soit, j’ai besoin d’être sincère et de retranscrire ce que je ressens pour être juste, même si parfois par jeu je suis subtile et je laisse mon lecteur dans le doute.

Ma découverte d’un sauna libertin avec l’un de mes complices quelques mois après la naissance de mon bébé se révèle être le sujet idéal: une soirée riche en événements et en réflexions. J’ai commencé à écrire mais les mois passent vite et avec mon travail, ma  vie de famille et le libertinage, difficile de trouver du temps disponible avec le bon état d’esprit pour écrire. Il m’a fallu plus d’un an pour approcher de la fin.

Parallèlement, je me suis intéressée aux différentes possibilités qui s’offrent à moi pour publier, et ce ne fut pas si facile de faire mes choix, même si aujourd’hui de nombreux outils existent pour rendre les choses plus simples. En effet, étant donné le travail que cela représente, il me semble normal pour cette fois de proposer ce récit en contre partie d’une contribution. Toutefois, je n’ai pas envie que cela se passe comme lors de ma première expérience, et ne percevoir qu’un pourcentage minime de ce que verse les contributeurs. Mon autre préoccupation est de respecter l’anonymat de chacun, le votre comme le mien, et aussi d’assurer une certaine discrétion. J’ai testé plusieurs outils et certains tests n’ont pas été concluants (Payhip par exemple via Paypal ne me permettait pas de préserver l’anonymat de chacun et les frais de commission s’élève à 45%) mais enfin, ces derniers jours j’ai trouvé la plateforme qui me permettra surement de répondre à tous ces critères. D’ici quelques jours j’espère que la phase finale du test, à savoir, la restitution des fonds « test » collectés sur mon compte bancaire validera définitivement l’essai!

Je n’ai plus qu’à peaufiner les ultimes détails, finaliser le choix de la couverture, je remercie d’ailleurs tous ceux qui ont répondus aux questionnaires en ligne (Ici et ) pour m’aider à avancer et j’espère que mon prochain article dans quelques jours sera ENFIN la bonne nouvelle!

Couverture

Me voilà plus rare

Je n’ai pas été très présente ces derniers temps, mais je vous rassure tout va bien. Pas mal de choses se passent sans que je ne les raconte, et puis ma famille, mon travail, ma vraie vie occupent une bonne partie de mon temps.

Ma vie libertine existe toujours, mais entre les envies qui évoluent, une relation pas simple, et une relation à distance, je n’ai pas forcément ni le temps, ni l’envie de tout partager sur mon blog.

Ces dernières semaines, je me suis un peu plus consacrée à l’écriture, le récit de ma première soirée dans un sauna libertin. C’est une lecture de 36 pages que j’espère vous proposer bientôt, il me reste à trouver les solutions pour la publication.  Si vous ne l’avez pas déjà fait, vous pouvez me donner votre avis: Ici et

Longtemps adepte de moments en tête à tête, voilà que je découvre les lieux libertins, clubs ou saunas, en participant notamment aux célèbres apéros de Monsieur Chapeau. Pour autant, ces sorties où l’on peut librement parler de libertinage, et découvrir de nouveaux lieux, me font réaliser à quel point je peux être exigeante. Si j’aime l’ambiance qui peut se dégager d’un club ou un sauna et que j’apprécie le fait d’y aller en groupe, je ne suis pas dans une logique de consommation de masse, je reste fidèle à l’adage: la qualité plus que la quantité.

Et puis, à vrai dire, si j’ai moins envie de papillonner avec l’inconnu, c’est peut être aussi parce que j’ai le sentiment d’avoir rencontré mon amant idéal… mais ça, c’est une autre histoire que je vous raconterai peut être dans mon prochain post!

Coming soon

2016 sera probablement l’année de la concrétisation d’un projet que j’avais à coeur depuis un moment: écrire sous un format plus long qu’un post de blog l’une de mes soirées libertine!

Il me reste encore quelques petits peaufinages à faire: retravailler certains passages, corriger les fautes et prendre toutes les décisions qui s’imposent pour la publication, mais je suis heureuse de pouvoir vous  l’annoncer, bientôt vous aurez du Lilou en version longue!

Pour ceux parmi vous qui auraient des retours d’expériences ou des conseils à me donner, je suis preneuse!

image