Archives de catégorie : Fantasmes

L’heure du bilan?

Comme chaque fin d’année, on dit au revoir aux 12 mois qui viennent de s’écouler en ayant une pensée pour tous ces moments passés. 2010 aura été pour moi une année de transition, de remise en question, mais aussi de concrétisation! Une nouvelle maison, des ambitions. Ma vie se construit petit à petit, et j’aime y mêler quelques coquineries. De beaux moments marquants, d’intenses ébats sous les draps, de délicieux mélanges de complicité, de sourires, de désir et de plaisir partagés. Et cet homme dans ma vie, qui m’apporte de nombreux petits bonheurs et qui fait de moi une femme épanouie…

Envie de…

–    Savourer un de tes massages
–    Te troubler
–    Prendre un bain
–    Te raconter quelques confidences
–    Écouter tes petites histoires
–    Te savonner le corps et le faire mousser
–    Sentir ta queue en moi
–    Te lire quelques passages de mes petits carnets
–    Oser aller dans un club Libertin
–    Te laisser abuser de mon corps
–    Sortir mes petites lingeries
–    Te raser
–    Savourer l’agilité de ta langue
–    Te prendre en photo
–    Partager une douche
–    Te faire des petites surprises
–    Accueillir ta jouissance sur mes seins
–    Te montrer ces endroits que j’affectionne
–    Avec une autre femme ?
–    Te branler dans une salle de cinéma
–    Me caresser devant toi
–    Te laisser m’attacher
–    Utiliser ce gel qui décuple le plaisir
–    Te réveiller en douceur
–    Avec un autre homme ?
–    Te laisser prendre des photos
–    Utiliser des petits jouets
–    Te regarder te caresser
–    Être réveillée en douceur
–    T’initier à certains plaisirs
–    Prendre un verre
–    Te dominer
–    Être sous ton emprise
–    Te suivre dans des endroits discrets
–    Boire un chocolat chaud
–    Te laisser me bander les yeux
–    Faire l’amour en pleine nature
–    Te laisser explorer tous les recoins de mon corps
–    Baiser toute la nuit
–    Te faire jouir dans ma bouche
–    Être ta soumise…

Escort Girl

Au hasard du net, je me suis retrouvée sur le site d’une escort girl. Jolie brune, belle plastique, site Internet avec de belles photos sensuelles, elle est charmante et cultivée, l’idéal pour accompagner les soirées de ces hommes prêts à s’offrir une « Girlfriend expérience ». Je me demande toutefois quelle type de relation cette démarche peut créer. L’argent en jeu change-t-il fondamentalement les rapports humains? Est-ce que l’aspect pécuniaire a une incidence sur le plaisir? Est-ce qu’une femme peut être amenée à faire plus de choses qu’elle ne ferait en temps normal parce qu’elle est rétribuée? Je crois que ça me plairait un jour de discuter avec l’une de ces femmes!

Toujours est-il que cela m’a fait penser au film « Proposition indécente » avec Demi Moore et Robert Redford et j’avoue que si on renverse la situation, je trouve cela plus intrigant. Cela peut paraitre étrange, mais je trouve cela valorisant dans ce contexte qu’un homme soit tellement attiré par une femme qu’il soit prêt à proposer une forte somme d’argent pour assouvir son envie. Je ne pense pas être vénale, j’ai toujours agit par et pour le plaisir, toutefois j’avoue que jouer à l’escort girl exceptionnelle pourrait représenter, s’il est soignement cadré, le fantasme absolu.

Lilou au piano?

Récemment, je me suis retrouvée à écouter un charmant jeune homme jouer du piano. J’ai trouvé ça vraiment sympa et je me suis dit: « Et si je m’y remettais? » Bientôt dix ans que je n’ai pas pris de cours, j’ai un peu oublié les bases et la technique, et puis mes envies d’aujourd’hui sont différentes de lorsque j’étais jeune… en résumé, il me faudrait un prof! J’ai donc consulté les sites de prof à domicile en quête de la personne idéale. Aujourd’hui on trouve des sites très bien fait avec des petites fiches descriptives presque comme les sites de rencontre, et ce qui m’a fait sourire, c’est finalement d’avoir une préférence pour certains profils masculins, tant qu’à faire, autant joindre l’utile à l’agréable ;)


Salon

Pantalon noir, chaussures plates, petit haut cintré logoté aux couleurs de mon employeur. Lentilles, maquillage, me voilà apprêtée pour une journée de représentation sur un salon. Echanges de regards, de sourires, de cartes de visites, tout le monde est mobilisé. Journée riche en contact, en présentation, en discussion. Satisfaction de voir la concrétisation de ces dernières semaines de travail.

La fin de la journée approche. Le calme fait son apparition. Les équipes se retrouvent autour d’un verre. Partage d’impressions, retrouvailles d’anciennes connaissances autour de bulles de champagne. Nous apprécions tous ce petit moment d’accalmie où nous pouvons échanger, se retrouver, faire connaissance. Puis je me retrouve face à un charmant jeune homme. Brun, yeux marrons, regard pétillant, il a tout du profil du parfait commercial.

Nous avons l’occasion d’être présentés, mais mon collègue l’embarque sur un sujet qui semble interminable. Je reste à leurs côtés tentant de m’imiscer à la conversation. Tout prétexte est bon pour échanger quelques regards complices, quelques sourires. Petit à petit, sans un mot, je détourne légèrement son attention. Oui, je suis là devant lui, je lui souris et j’ose le regarder droit dans les yeux sans vaciller. Je me surprend à être sûre de moi, à avoir envie de le séduire, là comme ça, au milieu de mes collègues. Je multiplie en quelques instants mes tentatives d’approche, mes yeux lui disent « Tu me plais! » sans équivoque.

Pour une fois, je ne suis pas Lilou, je me montre avec mon vrai visage, sous ma vraie identité, j’assume mon jeu de séduction, je suis moi tout simplement!

Les joies de l’économie!

Un soir comme un autre devant la télé. 21h20. BFM TV. Mon homme me regarde d’un air amusé. Depuis quelques temps déjà, il a remarqué, que le journal de l’éco a l’air de beaucoup m’intéresser.  Et oui, c’est qu’il est mignon ce petit Julian, avec ses cheveux bruns, ses yeux marrons et ses costumes cintrés.  Qu’il est agréable de suivre le cours des valeurs boursières ou du Cac 40! L’économie est devenue bien plus intéressante. J’avoue je suis là devant mon écran à presque saliver devant cet homme que je trouve personnellement charmant. Mon homme le sait, et ça le fait sourire, j’assume, il me plait à quoi bon lui mentir: « Brun aux yeux marrons, lèvres fines, visage rond, regard intense: c’est tout à fait mon type d’homme!… »

« Mais heureusement pour moi, je n’ai pas besoin d’attendre 21h20 tous les jours, car dès le matin il y a un beau spécimen près de moi qui m’embrasse pour me dire bonjour! »

Edit: Ce cher Julian officiera désormais sur I-télé où on lui a confié la matinale du week-end! ça risque d’être plus difficile à suivre…

Envie de toi

Les paysages sublimes défilent sous mes yeux et pourtant il est difficile de résister à ces pensées qui m’animent.  Rien ne parvient à me détourner de ce brulant désir pour toi.
La pression monte, mon rythme cardiaque s’accélère. C’ est tout mon corps érectile qui s’impatiente, qui te réclame, qui se languit de toi. J’ai envie de t’entendre me glisser à l’oreille ces mots crus qui m’excitent tant. Envie de te sucer, de te lécher, de te titiller, de te faire frémir, parcourir encore et encore ce corps qui me procure tant de plaisir.
Je veux te sentir contre moi, sur moi, devant moi, derrière moi, en moi. Je veux que tes doigts sentent combien je suis trempée de plaisir. Envie de ta queue au plus profond de moi. J’ai envie de toi comme jamais.
Envie de retrouver ce corps que je connais si bien.  Je veux que tu prennes possession de moi, je veux vibrer sous tes doigts, je veux que tu me prennes tendrement, longuement, ardemment, comme si c’était la première et la dernière fois.
Je veux te voir gicler sur mes seins, entre mes doigts, dans ma bouche, et partout où tu voudras.  Qu’il est bon de vibrer en se laissant envahir par cette viscérale envie de toi!

Perdre pied

A-t-il conscience qu’il suffit d’un signal de sa part pour que je vibre.
Un message synonyme d’envie, d’urgence
Je rêve d’un lieu, d’une heure, d’un rendez-vous.
Annuler un déjeuner, oublier les obligations
Envie de l’avoir pour moi pour quelques minutes, quelques heures.
Entendre sa voix, me plonger dans ses yeux, échanger de longs sourires.
Refuser de renoncer à la beauté.
Se laisser perdre pied.
Faire naître cette magie qui illumine la vie.
Vivre intensément tout simplement.

Carnets libertins

Il y a quelques jours, Lou est venu se perdre sur ce blog et a eu la gentillesse d’y laisser un message. Je dois le remercier, car celà m’a permis à mon tour de découvrir son univers: « Carnets libertins » où j’ai pu apprécié la qualité de ses analyses. Lou fait ainsi découvrir ou redécouvrir d’un point de vue libertin des œuvres filmographiques, musicales ou littéraires et par ses mots met en évidence et décuple leur puissance érotique!

J’ai particulièrement apprécié le fantasme de la secrétaire ou encore le clip Décadanse d’Alain Chamfort avec la jolie Mylène Jampanoi dont je vous invite à découvrir les analyses de Lou!


La décadanse d’Alain Chamfort, reprise de l’œuvre originale de Gainsbourg.


Si j’avais été un garçon…

Et oui, si au lieu d’avoir une seconde fille, mes parents avaient eu un garçon? Et dire, qu’un simple chromosome a suffit pour faire la différence!

Si j’avais été un garçon, est-ce que cela aurait changé fondamentalement ma vie? Aurait-elle été plus facile ou plus rude? Aurais-je été du genre bagarreur dans la cour de récréation ou au contraire toujours dans les jupons de maman?

Si j’avais été un garçon est-ce que ça m’aurait permis de ne pas me sentir comme « le vilain petit canard » et au contraire susciter l’admiration des autres? Aurais-je davantage pris soin de mon look en achetant des fringues derniers cris et en mettant du gel dans mes cheveux?

Si j’avais été un garçon aurais-je été un adepte des soirées bières-pizzas-foot entre potes? Est-ce que je me serai énervé à chaque partie perdue à la PS3? Aurais-je appris à jouer de la guitare pour séduire les filles?

Si j’avais été un garçon est-ce que j’aurai été macho? Mon salaire serait-il plus élevé? Aurais-je eu le sentiment d’être chanceux de ne pas avoir mal au ventre tous les mois et de ne pas avoir à m’épiler les jambes à la cire?

Si j’avais été un garçon, est-ce que j’aurai oser aborder les plus jolies filles ou serais-je rester longtemps à user de ma main droite? Aurais-je mesurer la taille de mon sexe pour comparer avec les autres? Est-ce que les vidéos pornos m’auraient choqué?

Si j’avais été un garçon, aurais-je été aussi friand des plaisirs de la vie. La gourmandise aurait-elle été mon péché mignon? Aurais-je été attiré plus par les filles ou par les garçons? Aurais-je été autant porté sur les câlins? Est-ce que j’aurai été un homme fidèle?

Si j’avais été un garçon, ma vie aurait peut être été fondamentalement différente, je n’aurai probablement pas de blog et je ne suis pas certaine que j’aurai fais des photos sexy! En tout cas je suis persuadée que si j’avais été un garçon, à un moment ou à un autre, j’aurai voulu être une fille,  parce que c’est chouette d’être une fille et d’avoir de jolies courbes!

Article inspiré par la version de Cinoar dont je vous invite à découvrir le côté obscur!

Et voici également la version de Pénélope Jolicoeur