Archives de catégorie : Lecture

Ma nouvelle est enfin disponible!

Après des mois de travail, j’ai le plaisir d’enfin pouvoir vous proposer de la lecture en format plus long qu’un billet de blog: une nouvelle relatant ma première soirée dans un sauna libertin.

Couverture finale

Plongez dans mes pensées les plus intimes lors d’une soirée riche en réflexions et en surprises!

Ce travail d’écriture ayant nécessité beaucoup de temps, il me semblait normal pour une fois de solliciter une contribution. Comme me disait un ami : être libertine n’a pas de prix, mais ça a un coût! Je vous propose de devenir « Contributeur » de mon blog et de m’aider à financer celui-ci (frais d’hébergement, lingeries, et chambres d’hôtels pour séances photos et autres coquineries). En remerciement vous recevrez un lien pour télécharger la nouvelle en format pdf.

Pour contribuer c’est ici en version numérique, et ici si vous voulez une version papier!

Télécharger un extrait

Nouveau:
Disponible sur Amazon et Kobo

Voilà, j’espère que tout ceci vous plaira et je suis impatiente de recueillir vos impressions et/ ou commentaires. Un grand merci à vous tous de me lire et de me soutenir dans cette belle aventure!

Pour en  savoir plus,  cliquez sur « Lire la suite »:

Continuer la lecture de Ma nouvelle est enfin disponible!

Lectures estivales

Comme chaque année vient le temps des vacances. C’est alors le moment idéal pour se consacrer au repos, aux légèretés et aux frivolités. Entre chambres d’hôtel, visites et restaurants, j’en profite pour me mettre à la page et « lire » les magasines people, même si ceux-ci ne m’occupent rarement plus de 15 minutes. Cette année donc, j’ai pu parcourir rapidement les derniers potins, toutefois, j’ai eu envie de me faire plaisir et de découvrir le magasine « sensuelle » et son éditorial très sexe.  » Qu’est-ce qu’un bon coup? » « Où rencontrer les hommes? » « Comment être irrésistible » « Cet été je l’ai trompé, je fais quoi? » « Les idées reçues sur le sexe » Autant de sujets plus croustillants et beaucoup plus piquants que les potins, qui me font bien sourire! C’est toujours les mêmes généralités, j’ai même le sentiment que j’aurai pu écrire certains de ces articles, heureusement qu’on attend pas après les magasines pour vivre pleinement sa vie intime!

La recette du bonheur?

« Être réceptif à tout prix: voilà le principal. Se mettre en condition d’être submergé à chaque instant par un phénomène extérieur. Être attentif à tout, à la lumière, à l’architecture, aux autres, aux visages, à la foule, aux gestes, à la banalité, aux arbres, aux perspectives, aux paysages, aux cheveux, aux peaux, aux détails, à un reflet dans une vitre, à la beauté dissimulée, aux chevilles de sa voisine, au sourire de son voisin, aux oreilles de leur enfant. Attendre en théorie de chaque instant qu’il vous procure la grâce. Sortir de chez soi et regarder à chaque instant autour de soi au lieu de marcher dans sa tête. Regarder chaque jour la personne que l’on aime avec la même ferveur, la même intensité que le premier jour. Être attentif à tout. Être réceptif à tout à chaque instant. C’est comme cela qu’on est heureux. C’est comme cela que l’on peut trouver la beauté où le regard convenu n’en voit pas. C’est comme cela qu’on peut aimer la même personne pendant vingt ans sans éprouver la moindre lassitude. »

J’ai été touchée par ces mots, peut être parce que j’ai eu l’impression de m’y retrouver un peu

Ses mots, sa langue!

ça faisait un petit moment que je ne vous avait pas parlé des blogs des autres, je n’ai malheureusement pas eu beaucoup de temps pour me ballader sur la toile sexy ces dernières semaines!

C’est en tout cas toujours un plaisir de faire de belles découvertes, et se plonger dans la lecture de « [ses] mots, [sa] langue » a été un délice!

J’aime la subtilité des mots, et le raffinement des photos!

A lire ou relire!

Pour quelques mots sur le papier…

La journée avait pourtant bien commencé. Un petit sms qui donne le sourire dès le matin. Puis le bus, et le métro, et mon esprit s’évade. Mes pensées sont vives. Trop peut être? Toujours est il que devant tant d’idées coquines, l’envie me prend d’immortaliser ces pensées en laissant quelques mots sur le papier. Je cherche alors au fond de mon sac mon petit carnet spiral et un crayon, que j’ai du mal à trouver. Je fouille un peu plus et enfin je me saisis d’un stylo.

Je laisse alors mon esprit s’échapper et me guider vers mes envies les plus fortes, afin de m’imprégner de ces mots qui expriment au mieux mes émotions! Le métro est blindé à cette heure, les gens s’entassent. Mais j’ai la chance d’avoir une place assise, et malgré la cohue autour de moi, je reste imperturbable, à noter sur un petit calepin, quelques bribes de mes pensées coquines.

Les stations défilent et il est temps de changer de métro, puis d’arriver au bureau et de commencer une journée sérieuse des plus classiques. Lorsque d’un coup me vient l’envie de rallumer ce téléphone que j’avais éteint pour économiser le peu de batterie qu’il me restait. Je fouille dans mon sac. Encore et encore, je finis par le retourner en entier sur le bureau… plus de téléphone portable!

Et voilà, ma petite envie d’écriture dans le métro m’aura distraite au point d’en perdre mon téléphone, et tout son contenu! Répertoire, petits mails et textos coquins inclus… ça m’apprendra à laisser mon esprit divaguer!

En attendant, à moins qu’un miracle ne se produise, Lilou va devoir se mettre en quête d’un nouveau compagnon!

Petite envie…

Je ne sais pas pourquoi, je me suis réveillée repensant à cette fois, où tu étais dans la cuisine, en train de préparer à manger, et où nous discutions tranquillement. Je me suis rendue compte que ce jour là, nous avons peut être un peu trop discuté. En réalité, j’aurai préféré qu’au lieu de t’occuper de la cuisine, tu t’occupes un peu de moi. Je nous aurais bien vu débuter un joli corps à corps dans cette cuisine, pour ensuite continuer sur le canapé, ou dans la chambre.

Seulement, je n’ai rien tenté. Je n’ai pas oser. Je suis restée là avec ma petite serviette autour de la poitrine à te regarder éplucher des pommes de terre. Gardant au fond de moi cette envie. Et soudain, quelques jours plus tard, au petit matin cette envie resurgit! D’un seul coup je me dis que j’ai été bien bête, que j’aurai du prendre des initiatives. Qu’avec quelques arguments et un peu de conviction, j’aurai pu arriver à mes fins…

Je m’imagine déjà me rapprocher dangereusement de toi. Me frotter contre toi. Puis me retourner, pour permettre à mes fesses de venir sentir ton sexe durcir. Venir avec ma main caresser ton boxer, avant de te regarder dans les yeux et descendre en m’agenouillant au plus près de ton nombril. Libérer cette raideur de son écrin, avant d’y déposer délicatement mes lèvres et ensuite te prendre plus volontié en bouche…

Et voilà, comment dès le petit matin, j’ai eu une envie irrésistible de te sucer… Une idée qui m’a accompagné jusqu’au soir…